Traitement Varroa par fumigation d’acide oxalique

Cette année, pour le traitement Varroa, j’ai encagé mes reines 24 jours en cage « Scalvini ». Les ruches étant sans couvain, j’ai traité par sublimation (Varomor) avec un mélange éthanol-acide oxalique-thymol 2 fois à 5 jours d’intervalle à partir de la libération de la reine.

Remarque: Le mélange est composé de 100 g d’éthanol (idéalement à 96°, non-dénaturé)+ 15 g d’acide oxalique + 10 g de thymol . L’utilisation de l’éthanol permet de ne pas faire monter trop haut la température du mélange et ainsi de ne pas altérer l’acide oxalique, notamment par formation d’acide formique qui intervient à haute température. L’éthanol pur entrant en ébullition vers +/- 78°C, la détente des vapeurs les entraîne immédiatement vers la buse de sortie de l’appareil et évite de surchauffer l’acide oxalique. Pour prendre un exemple concret, c’est comme cuire un plat au bain-marie: on maintient 100°C (t° d’ébullition de l’eau) quelle que soit la température de votre source de chaleur (brûleur gaz, four,…).

 

A la fin de la période d’encagement, on peut remarquer la ponte de la reine dans la cagette.

 

Vidéo de démonstration du Varomor, appareil ukrainien à la mode dans les pays de l’est.

Pour ma part, aucune perte de reine à déplorer, aucune tentative de sauveté…méthode approuvée!  😀  Par contre, les avis divergent…Comme d’habitude, on a des retours aussi différents qu’il y a d’apiculteurs… La méthode est relativement nouvelle chez nous et doit être adaptée/affinée selon les conditions de chacun.

 

PS) je ne porte pas de masque de protection dans la vidéo car j’ai utilisé de l’éthanol+eau, juste pour la démonstration! 😉

 

 

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

32 reflexions sur “Traitement Varroa par fumigation d’acide oxalique

  1. Oudy

    Salut Fred,
    Quel seraient selon toi, les avantages de cet appareil par rapport au Lega, que perso j’utilise (enfin une copie…)?
    Au plaisir de te lire

    1. Fred l'Apiculteur Auteur de l'article

      Bonjour,
      C’est quel genre la copie du lega? A gaz aussi? Ici, le varomor est à un prix relativement accessible (100€), c’est déjà un bel avantage. Et il doit y avoir moyen d’en construire un soi-même pour une bouchée de pain.

  2. Bondois

    Bonjour,
    Sur le site de Varomor, il est spécifié de ne pas utiliser ce traitement (Alcool + AO) en automne s’il n’y a pas de couvain. Moi qui pensait qu’il fallait l’utiliser justement hors couvain.
    Et si on traite avec couvain, je pense qu’il faut le renouveler.
    VB

    1. Fred l'Apiculteur Auteur de l'article

      Bonjour ! Pour eux, traitement d’automne, c’est le traitement du mi-décembre. Les vapeurs n’ont en effet que peu d’action sur une colonie grappée. Le dégouttement est préférable à cette époque de l’année !

    2. Alexandre M

      Bondois, je pense que tu as mal traduit il est écrit au contraire que cela marche mieux à cette période entre 2 et 8C. (In a broodless autumn period, it is preferably to carry out treatment at air temperature of 2-8 С. Under these conditions, the entire mite, that fell down having no contact with bees, dies)
      Le traitement d’été à 4 passages à 3 jours d’intervalles m’intéresse. Je me demande juste si 4 traitement sur une courte période ne remue pas trop la colonie…

  3. Guy

    Bonjour,

    Voulez-vous nous dire comment la situation a évolué depuis les 2 fumigations et quelles sont les chutes naturelles actuellement ?

  4. Pierre Louison

    Bonjour,
    je viens d’investir mais j’ai un problème avec les cartouches. Quel type de cartouche utilises-tu ?
    Merci !
    Cordialement
    Pierre

  5. Olivier V

    Bonjour,

    Je suis avec intérêt vos essais et me demande s’il serait intéressant d’investir dans cet appareil, mon idée étant de me passer à terme des lanières.

    Mais fonctionner uniquement avec cet appareil peut-il suffir ? Ou faut-il prévoir des traitements complémentaires ?
    Avez-vous poursuivi l’utilisation de ce varomor ?
    Si oui quelle en est votre expérience ?
    Comment les colonies ainsi traitées ont-elles passé l’hiver ? Quelles autres traitements ont elles reçu ?

    Merci beaucoup pour les réponses !

    1. Fred l'Apiculteur Auteur de l'article

      Bonjour,
      Suite à mes premiers essais: l’utilisation est assez simple mais nécessite de se protéger des vapeurs.
      Les techniques ponctuelles comme les flashes ou les fumigations, même répétés ne sont plus suffisantes pour contrer les réinfestations automnales. Il faudrait refaire des fumigations courant septembre en plus de celles d’août.
      Mes colonies tests ont survécu à l’hiver mais on du être traitées en urgence par dégouttement oxalique début décembre suite aux comptages varroa effectués à ce moment là. Ces colonies présentaient malgré tout un taux très bas en août.
      Je vais poursuivre les tests en étalant la période de traitement en fin de saison.
      Un constat: les lanières restent le traitement le + efficace car il couvre toute la période de réinfestation potentielle.

  6. Olivier V

    Merci de votre réponse.
    Vous avez fait deux passage avec le varomor et un oxalique en hiver et rien d’autre.
    Il est donc possible de procéder avec ce traitement en août septembre et un passage à l’acide oxalique en hiver …
    C’est commandé (version inox aussi) ; test en fin d’été …
    De toute façon l’accoutumance à l’apivar est en train de se mettre en place petit à petit.
    Il faudra bien trouver autre chose !

    1. Fred l'Apiculteur Auteur de l'article

      Oui, 2 ou 3 passages en août puis dégouttement en décembre mais c’était tout juste! En refaisant un ou 2 passages en septembre, ça devrait pouvoir passer malgré la présence de couvain.

      1. Olivier V

        Merci.
        Je ne compte pas encager la reine.
        Je vais donc essayer en suivant le protocole de comptage et de re-traitement selon les chutes utilisé pour l’acide formique, peut être en alternant le formique et le varomor.

  7. Olivier V

    Bonjour,

    J’ai bien reçu la varomor que j’avais commandé (a priori exactement le même que vous – version inox donc), mais dans la notice il est dit d’utiliser les cartouches de gaz C200.

    Or le standard est au C206.

    La différence étant que la C200 est un peu moins large en haut que la C206 qui présente elle un réducteur de débit si on la démonte.

    Quelle cartouche avez-vous utilisé ? Et savez vous si l’appareil fonctionne avec des C206 ?

    Merci !

  8. PMOUSS

    Bonjour,
    j’ai utilisé pour la 1ere année le varomor en 3 passages à 6 jours d’intervalle mi septembre , mais mes colonies étant faiblement infestées je ne me rends pas compte d’une quelconque efficacité , je referai un comptage fin octobre pour voir , qu’en est il pour toi cet automne ?
    PS je suis fan de tes vidéos !
    A bientôt

  9. PMOUSS

    Bonjour
    As tu traité avec le varomor cet automne , et quels résultats pour toi ? pour moi j’ai encore quelques ruches très infestées , dois je attendre un peu pour l’oxalique en dégouttement ? ( toujours un peu de couvain )
    merci pour tes vidéos

    1. Fred l'Apiculteur Auteur de l'article

      Hello!
      Non, je n’ai pas continué les tests avec le varomor… J’enlève les lanières d’ici quelques jours. Je referai des comptages après 3 semaines, je déciderai à ce moment là si et quand je ferai mon dégouttement.

      1. Bonnet Richard

        Si on fait le bilan, qu’est ce que ça donne ce varomor ? Par rapport au Sublimox ?
        Avez-vous essayé le tratement A.O/Glycérine sur blue towels :
        http://scientificbeekeeping.com/extended-release-oxalic-acid-progress-report/ et :
        https://www.ruche-apiculture.com/forum/forum-ruche-et-apiculture/apiculture/acide-oxalique-glycerine-et-varroa/page-1.html
        ÇA A L’AIR TRÈS PROMETTEUR.
        Je souhaite aussi tester le retrait de couvain, à la place de la cage Calvini (les italiens travaillent comme ça, avec les cadres de couvain ils font des essaims)
        Merciiiii

        1. Fred l'Apiculteur Auteur de l'article

          Je n’ai pas poursuivi les essais, peut-être la saison prochaine, on verra.
          Je ne teste que des techniques qui ont suffisamment de recul, le AO/glycérine est encore trop récent…j’attends!

  10. Régis MOREL

    bonjour Fred,
    super vos vidéo et vos commentaires, que du bonheur de vous lire et vous entendre
    une question, je vais essayer le traitement avec varomor, où puis-je trouver de l’éthanol à 96° non dénaturé ? Grand merci de votre réponse et continuez à nous instruire.

  11. thierry

    bonsoir
    J’aurais aimer savoir si le varomor a fonctionner correctement du premier coup ,ou si vous avez du faire des réglages ou autres .
    J’en ai acheter un ce printemps , version inox apparement le même que le votre , et je n’ai jamais pu m’en servir , ça crachote le mélange éthanol +AO sans réellement produire de fumée comme on peut voir sur les vidéos , même si je me met dans un local abriter ça ne fonctionne pas , j’utilise des cartouches identiques au vôtres , donc je sèche .
    Si il y a un truc quelconque a faire , merci ,je suis preneur
    A bientôt , bonnes fêtes
    Thierry

    1. Fred l'Apiculteur Auteur de l'article

      Bonjour,
      Avez-vous bien réglé la quantité de mélange distribué à chaque pression? C’est 1ml par impulsion et il faut bien laisser le temps au serpentin de ré-atteindre la bonne température. Quel éthanol avez-vous utilisé?
      A+

  12. roux

    Bonjour Fred,
    vos vidéo sont super !! J’apprécie énormément, J’ai une question utilisez vous toujours la cage Scalvini pour traiter en êtes-vous content, je pense la tester et traiter par sublimation a l’acide oxalique mais je ne sais pas trop à quelle époque le faire, après la récolte de la lavande ?? Et en complément faire un traitement à l’acide formique au printemps ??

    1. Fred l'Apiculteur Auteur de l'article

      Salut! Non, je n’utilise plus. Trop aléatoire au niveau de la reprise de ponte et ça représente beaucoup de travail. Ici, c’est mise en place mi-juin pour 24 jours. PAs + tard sinon on hypothèque la production d’abeilles d’hiver…

  13. Rouzet

    Bonjour,
    Merci pour vos explications. Il semblerait que la méthode, que vous avez présenté ici, soit en train de devenir un « standard » chez certains apiculteurs du sud de la France. Trois à quatre traitements sont pratiqués mi à fin août, espacés de trois à quatre jours, pour couvrir tout un cycle de couvain. Il semblerait qu’il faille absolument faire ce programme de traitement juste avant la formation des premières abeilles d’hiver. Pas ou peu de pertes de reines seraient signalées.
    Avec votre expérience que pensez-vous de cette méthode? Comment procédez-vous, en combinant avec lanières Apivar, traitements dégouttement janvier, formique au printemps?
    Encore merci pour la clarté de vos explications.

    1. Fred l'Apiculteur Auteur de l'article

      Bonjour! Merci pour votre message. Je n’ai pas été très assidu à cette méthode par manque de temps, sans doute à tort. Je pense que c’est très bien comme traitement d’appoint en saison pour faire baisser la pression de Varroa: entre 2 miellées par exemple. Ou si les traitements conventionnels sont « un peu justes ». Personnellement, je le réserverais juste après le retrait des hausses et avant de faire l’Apivar. Hors couvain, je reste sur le dégouttement oxalique en décembre. Mais comme vous le dites, la priorité absolue, c’est de tout mettre en oeuvre pour avoir des abeilles d’hiver les + fortes et saines possibles; il faut donc agir très tôt et de manière certaine. A bientôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »