1ère extraction 2019 et noble essaim

Ce samedi 18 mai, j’ai procédé à l’extraction du miel de printemps 2019. Comme redouté, très faibles rendements avec 8 kgs/ruche; c’est à peu près 4 fois moins que la moyenne habituelle…

Hausses au séchage

Comme pressenti également, pas beaucoup de colza dans ce miel…ce sera sans doute un dominant pissenlit.

Ce samedi a été également marqué par un changement radical de masse d’air; de froid-sec à doux-humide. De quoi donner un peu d’espoir de réaliser une deuxième petite récolte de printemps…il faudra jongler entre les averses!

Passage matinal au rucher avant d’extraire; grosse activité! (qualité smartphone)

Mais qui dit météo favorable après du mauvais temps, dit aussi essaimage!! J’avais à peine démarré l’extraction que je reçois un coup de téléphone pour un essaim à Tinlot. Je ne cours d’habitude pas après les essaims mais ce n’est pas loin et le monsieur m’explique qu’il est à 1 m de hauteur dans un buisson…du parc du Château de Tinlot! N’ayant jamais eu l’occasion d’entrer dans cette belle propriété privée, je saisis l’occasion! L’extraction attendra bien une demi-heure, il n’y a pas beaucoup de toute manière!

Arrivée au Château

Je suis accueilli par l’occupant des lieux et son oncle, descendants de la famille de Laminne de Bex. J’avais déjà eu l’occasion de discuter abeilles et fleurs avec l’oncle…ce qui explique cela! 😉

Essaim effectivement facile, abeilles plutôt noireaudes, sans doute issu d’une des colonies sauvages présentes dans les murs et les toits de la vieille demeure !

Facebook twitter reddit pinterest linkedin mail

9 reflexions sur “1ère extraction 2019 et noble essaim

  1. Laurent Clavé

    Super ! Et quel beau cadre pour récupérer un essaim.
    Dans le Sud de la France côté miel de Printemps ce n’est guerre mieux 🙁

  2. Michel Liechtele

    Magnifique demeure ! Cela le rappèle la cueillette d’un essaim que j’ai fais il y a quelques années , place de la cathédrale à Strasbourg , provenant également certainement de la toiture , essaim évidemment religieusement enruché .. en fait ton miel c’est quasiment un cru de pissenlit .. ?

    1. Fred l'Apiculteur Auteur de l'article

      Salut Michel!
      Oui c’est sympa de découvrir de beaux endroits en se rendant utile et en s’amusant! 😉
      Pissenlit pur, non, sans doute pas mais il est beaucoup + pissenlit que d’habitude! 😉

  3. Mathieu

    Bonjour Fred,
    Au niveau du séchage, je vois grâce à la photo que vous avez utilisé un ventilateur et un déshumidificateur.

    Faut-il laisser longtemps cet appareil en marche afin de déshumidifier les hausses ?

    Encore merci pour tes vidéos et tes articles

  4. Maurice Leiritz

    Bonjour Fred,
    J’ai quelques ruches en Moselle à proximité de colzas et de pâtures avec beaucoup de pissenlits.
    Est ce que ce mélange de miel cristallise aussi rapidement que le colza pur?
    Merci pour vos vidéos très enrichississantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *