Elevage de reines: fin!

Quasiment un mois après le greffage, les reines sont normalement en ponte depuis une semaine. Leur abdomen s’est considérablement développé. La ponte doit être serrée, sans lacune, un seul oeuf par cellule et, évidemment, être du couvain d’ouvrières. Si le couvain operculé était bombé (couvain de mâles), cela voudrait dire que la reine n’a pas été ou mal fécondée, ce qui lui enlève tout espoir de fonder une colonie.
Les reines d’apparente bonne conformation sont retirées de leur nucléi de fécondation, mises en cage individuellement avec un bouchon de sucre candi et sont introduites dans des essaims artificiels orphelins (une par essaim!). La cage protégera la reine des agressions des ouvrières, le temps que ces dernières tombent sous le charme des phéromones royales. Le bouchon de sucre sera grignoté par les ouvrières, ce qui libérera la reine. Si tout se passe bien, la nouvelle colonie pourra prospérer et offrir une belle récolte en 2017;)
Les nucléis privés de leur reine recevront une nouvelle cellule royale d’élevage d’ici 2 jours…et le cycle recommence!  😉

La reine!jeune reine abeille buckfast

Couvain d’ouvrières en cours d’operculationcouvain jeune reine abeille

Larves sur le point d’être operculéescouvain jeune reine abeille

Reine marquée à la couleur de l’année (2016 = blanc) dans sa cage d’introduction. Le bouchon de sucre candi est à droite.jeune reine abeille cage Nicot introduction

Introduction de la reine en cage dans un essaim artificiel orphelinintroduction jeune reine abeille

Toujours marrant de voir à quel point les abeilles orphelines sont « contentes » de retrouver une reine! 😉

La reine au début de sa vie de pondeuse et avant sa mise en cage d’introduction

Marquage des reines

 

 

 

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

2 reflexions sur “Elevage de reines: fin!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *