Fabrication de piquets en Thuya

Lors de travaux d’abattage d’arbres dans le jardin, j’avais mis de côté le tronc d’un Thuya d’une dizaine de mètres de hauteur. Le bois de thuya peut se fendre facilement et résiste particulièrement bien à la pourriture. Ce bois est vendu sous la dénomination commerciale de « red cedar » et est bien connu pour confectionner des bardages notamment. Les troncs de thuya sont souvent employés pour faire des poteaux et barres de clôture. Pourquoi en acheter alors qu’il suffit de les faire!   Voilà qui tombe à pic vu mes futurs travaux d’agrandissement de l’enclos des volailles!

Les rondins du thuya préservés et coupés à 1m80 sur la gauche

Un coin métallique bien au milieu de chaque côté. Attention, jamais de tronçonneuse pour fendre les piquets, toujours aux coins et merlin! Les tailles nettes à la machine coupent les fibres et autorisent l’entrée d’eau dans le bois!!

Un coin au milieu si le trait de fendage part de travers, il vaut mieux sur les grandes longueurs

Un coup de merlin dans la fente!

Et voilà!

Derniers fendages et pointage ! 😉 Il ne faut pas que les pointes soient taillées comme des mines de crayon, elles ne résisteraient pas aux coups de boutoir lors de la mise en terre. Ainsi épointés, les piquets sont capables de supporter les à-coups lors de l’enfoncement dans des terrains plus ou moins caillouteux, plus ou moins secs ou chargés de racines .

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

2 reflexions sur “Fabrication de piquets en Thuya

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *