Premières hausses au séchage!

Pour éviter de monter trop haut avec les grattes-ciel apicoles et d’avoir du miel de colza cristallisé dans les cadres, première fournée de hausses rentrée au séchage!

Les hausses au-dessus du chasse-abeilles (épaisseur en bois clair) sont prêtes à être enlevéesruche-abeille-hausse-colza

Un miel de qualité ne doit contenir qu’une certaine quantité d’eau. Celle-ci est définie par des textes légaux en fonction des types de miels.
Elle est exprimée en pourcentage : 17 % correspondent à 17 grammes d’eau dans 100 grammes de miel. De la récolte à l’extraction et jusqu’au conditionnement l’apiculteur doit se donner les moyens de maîtriser ce point de qualité qu’est la teneur en eau. (voir aussi ce lien )

Hausses placées en chambre chaude déshumidifiée et dont l’air est fortement brasséhausse-miel-abeille-deshumidification

A noter que je n’utilise plus le système de hausses empilées avec air pulsé, moins efficace que simplement les hausses éparpillées sur des palettes.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

2 reflexions sur “Premières hausses au séchage!

  1. Vincent

    Bonjour,
    Combien de temps laissez-vous vos hausses dans la pièces avec le déshumidificateur ?
    Cordialement.

    1. Fred l'Apiculteur Auteur de l'article

      Bonjour, ça dépend de l’humidité initiale, de l’efficacité de votre installation de déshumidification, du niveau d’operculation du miel,…Seul le réfractomètre pourra vous donner le signal pour l’extraction.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *