Pertes importantes au rucher…

Cet hiver 2016-2017 marquera mes premières pertes de colonies depuis que je fais de l’apiculture (une bonne dizaine d’années!) Comme d’habitude dans ce genre de perte, il est difficile de pointer du doigt une cause unique: environnement dégradé, pesticides, maladies et parasites émergents,… Le phénomène a l’air très important un peu partout cette année!

Cette année, lors du traitement à l’acide oxalique à la mi-décembre, j’ai pu constater la perte d’une dizaine de colonies (ruches pleines de réserves mais quasi vide de cadavres d’abeilles, pas de couvain) alors que fin octobre, les ruches débordaient d’abeilles. La taille des colonies survivantes est très faible (taille d’une grosse orange!). Pour couronner ce triste tableau -mais je pense que tout est lié- des colonies présentent depuis une semaine des traces de nosémose: diarrhées, abeilles rampantes d’aspect sombre et mouillé,… J’en suis à ce jour à +/- 40% de colonies perdues!
J’ai tout d’abord suspecté les cires utilisées en 2016 mais les recoupements avec d’autres apiculteurs ne privilégient aucune cause bien précise ou du moins commune. Voir aussi mon dossier http://blog.exometeofraiture.net/problematique-qualite-cire-gaufree/
Le butinage d’arrière saison fut intensif ici: phacélie surtout, et favorisé par le beau temps prolongé. J’utilise de la Buckfast de souche Jungels et HYG+ que je multiplie moi-même et l’infestation par Varroa était faible. A noter que j’ai perdu également mes 2 colonies raceuses qui sont en plein village (pas à proximité immédiate des cultures mais peuvent les butiner), menées sans sirop mais avec une rotation des cires de 100%/an…
Les témoignages affluent de tous les coins de Belgique, rares sont ceux qui s’en sortiront indemnes cet hiver…
Triste début de saison…

 

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

10 reflexions sur “Pertes importantes au rucher…

  1. Michel

    Bonjour,

    Pratiquez-vous l’acidification du sirop de nourrissement en fin de saison (17 ml/lt de vinaigre et autres) ?

    Michel

    1. Fred l'Apiculteur Auteur de l'article

      Bonjour,
      J’utilise du trim-o-bee qui a déjà un pH de 4.7
      De plus, certaines colonies n’ont pas reçu de sirop, le résultat est le même. Je pratique de la même manière depuis + de 10ans, jamais eu AUCUNE mortalité! C’est une triste première…

  2. Abeille Pat

    Salut Fred
    Je lis malheureusement que tu n’es pas mieux loti que moi, je vais approcher les 50% de perte.
    Pour moi, c’est le varroa le vecteur, affaiblissement des colonies et provocant la nosémose.
    Il va falloir reconstituer mon cheptel, j’ai fait des recherches, mais je n’ai pas trouvé de site de vente fiable pour l’instant (en Carnica)
    Bon courage
    Pat

  3. Paul (isère)

    Bonjour Fred,

    Merci pour ton blog et toutes ces infos précieuses.
    Pour moi, c’est plus de 90% de pertes cette année, contre 5% ces 5 dernières années.
    J’avais de super colonies, de jeunes reines bien sélectionnées, une récolte extra pour 2016,
    et tout à refaire aujourd’hui…

    Mes ruches mortes sont garnies de miel, hélas bien trop qu’il en aurait fallu pour que la reine réalise
    une belle ponte à l’automne. Je précise que je n’ai pas donné une goutte de sirop pour l’hivernage.
    Je me demande encore où elles ont trouvées tout ce nectar aussi tard dans la saison.
    Selon moi ce serait la cause de cette forte mortalité, la seule ruche en vie aujourd’hui n’a pas fait un
    gramme de miel en 2016, restée faiblarde toute la saison. Si varroa était si fort je pense qu’il
    n’aurait fait qu’une bouchée de cette colonie.

    Bon courage à tous en ces dures années apicoles.

    1. Fred l'Apiculteur Auteur de l'article

      Bonjour Paul,
      Oui la surabondance de miel est aussi une de mes hypothèses…Un automne bien trop beau, des couverts hivernaux (phacélie) qui fleurissent, le lierre, peut-être du miellat et voilà les corps blindés, sans doute trop…!

      Bon courage également, nous en aurons besoin!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *