Vacances 2019: Bretagne, Finistère (4ème partie: l’île de Ouessant)

…Suite de la 3ème partie.

Pour se mettre dans l’ambiance, pourquoi pas une petite musique de fond de Yann Tiersen, habitant de l’ïle de Ouessant….

Le GROS morceau de ces vacances! On ne présente plus cette île mythique dont tout le monde a déjà entendu parler… S’il est une seule île qui définit la Bretagne dans toute sa « sauvageté », c’est bien celle-là: Ouessant!

Départ du port du Conquet pour une traversée de 22kms et 1h15

Notre bateau, le Fromveur II, transbordeur réputé pour sa bonne tenue en mer qui, il est vrai, est plus souvent mauvaise que bonne dans la région.

D’ailleurs, à bord…

Arrivés au port du Stiff, nous sommes pris en charge par la société de navettes « Ouessant Evasion » qui nous amènera au bourg de l’île, Lampaul, situé à 4kms du port.

Il faut savoir qu’Ouessant est une île assez vaste et, à pieds et en une seule journée, il est illusoire d’espérer en faire le tour (50kms de périmètre par la côte!). Nous avons opté pour une visite guidée en minibus avec la même compagnie de navette.

Ouessant, c’est aussi des phares mythiques dont la seule évocation du nom a fait frémir des générations de marins. Ici, le phare du Nividic!

La météo est très clémente et la mer à peine houleuse. C’est la canicule de tous les records dans les terres…Ici, on a bon!

Autre phare, le Créac’h, le plus puissant d’Europe!

On quitte la sauvagerie de la côte ouest, le paysage change…

Au loin, le célébrissime phare de la Jument, bien connu pour sa célébre photo

Le phare du Stiff, visitable!

Les appartements du gardien de phare…métier sacrifié sur l’autel de la modernité et de l’automatisation

Vue sympa du haut du phare!

Le phare du Stiff abrite aussi la miellerie de Ouessant! On y extrait le miel de l’abeille noire de Ouessant, sous-espèce protégée par son célèbre conservatoire.

Abeille noire en train de butiner la bruyère ouessantine

Le phare de Kéréon, trésor de boiserie et de marquetterie ; les gardiens chaussaient des patins pour s’y déplacer…

Il est déjà temps de quitter l’île…voir Ouessant et mourir? 😉

Ouessant sous les rayons du couchant….

Averse sur l’océan, ambiance irréelle…et l’espace d’un instant, un ou deux dauphins bondissent dans le sillage du bateau. Magique! (le temps de dégainer l’appareil photo et ils avaient disparu…)


L’île de Molène…

Une bien belle journée!!!

A suivre… ICI

Facebook twitter reddit pinterest linkedin mail

2 reflexions sur “Vacances 2019: Bretagne, Finistère (4ème partie: l’île de Ouessant)

  1. Pingback: Vacances 2019: Bretagne, Finistère (3ème partie: GR34 entre l'île Ségal et la pointe de Corsen) - FRED L'APICULTEUR - Exometeofraiture

  2. Pingback: Vacances 2019: Bretagne, Finistère (5ème partie: le jardin exotique de Saint Renan) - FRED L'APICULTEUR - Exometeofraiture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »