Problématique de qualité des cires gaufrées : solutions?

Suite au scandale des cires frelatées en 2016 ( voir ICI), j’ai décidé de chercher une solution à ce problème et, d’une manière générale, de diminuer drastiquement les intrans dans mon activité apicole.

J’ai donc introduit des cadres filés classiques mais avec juste une amorce de cire sur le haut du cadre.

6 jours plus tard, voici le résultat!

Non seulement le cadre est parfaitement construit en cellules d’ouvrières mais il est également fraîchement pondu! 

J’avais eu comme idée de laisser naître les premiers cadres à mâles, histoire de bien saturer les ruches en faux-bourdons et donc, de faire passer l’envie aux abeilles de continuer les constructions à grosses alvéoles. Cela a porté ses fruits!

Certains cadres ont néanmoins été construits complètement ou partiellement en cellules de mâles. Mais c’est que les abeilles en ont ressenti le besoin. Ces cadres seront recoupés plus tard dans la saison…

Autre avantage, la construction totale des rayons par les abeilles freinera sans doute les velléités d’essaimage, en occupant utilement les cirières. Certains déploreront la consommation excessive de miel pour l’élaboration de la cire mais la réalité en bien en deçà de ce que clament certains livres (8-10 kgs de miel pour 1 kg de cire). De toute façon, qui dit cire saine, dit abeilles saines et ça, ça n’a pas de prix!. Et je refuse de revivre ce que j’ai vécu l’an passé avec les cires frelatées!

 

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

12 reflexions sur “Problématique de qualité des cires gaufrées : solutions?

  1. Fabrice

    J’ai testé la même technique cette année et je confirme vos résultats. Ça marche aussi sans amorce

    1. Francois Mélon

      François (Amay)

      Cher Amis en effet que de choses connue et pratiquement non appliquées.
      En effet, pour certain une marque de cire bien coulée au milieu de la latte supérieure est suffisante à vos cherches d’un chauffe biberon pour fondre la cire.
      Que penser de la pratique de Fabrice qui pour garantir un beau cadre centré, l’intercale entre deux cadres bâtis sur toute la longueur,
      Pour le plaisir, d’observation par rapport à la dimension des cellules et certains débats, vous devinez
      combien ? au décimètre.
      Avec plaisir d »échanges pratiques précieux.
      Cordialement.

  2. fabrice

    Bonjour fred,

    Maintenant que la saison est finie, quelles sont vos conclusions sur ces essais ? Pensez vous réadopter cette technique la saison prochaine ?

    Pour ma part j’envisage de tester le cadre à jambage.

    Fabrice

    1. Fred l'Apiculteur Auteur de l'article

      Bonjour Fabrice!
      Oui je vais continuer l’année prochaine. Je suis globalement satisfait du résultat. J’aimerais voir si les cadres partiellement étirés en fin de saison seront achevés au printemps prochain. J’avais envisagé le jambage aussi mais comme les abeilles se débrouillent bien avec les fils, il n’y a pas de problème de fragilité des constructions. A+

  3. Denis Walgraffe

    Hello Fred,
    Apiculteur amateur débutant, le problème des cires gaufrées m’intéresse beaucoup. Rapidement je suis arrive a la conclusion que je voulais travailler sans cires gaufrées (ni en corps, ni en hausse). Après différents essais et des heures de recherche sur le web, j’ai opté pour une modification de la latte supérieure du cadre. Celle-ci est taillée en biseau (+/- 45°) (facile et rapide à réaliser à la scie circulaire). Au terme de la première saison d’essais, les résultats sont très bons, les abeilles construisent le long du biseau, les 6 fils verticaux sont intégrés parfaitement, pas besoin de bande amorce ni de jambage.
    Denis
    .

  4. Pingback: Fabrication de feuilles de cire lisses - FRED L'APICULTEUR - Exometeofraiture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *