WC à l’eau de pluie

Projet qui me tenait à coeur et que je remettais depuis bien trop longtemps… Ne plus utiliser de l’eau potable pour l’évacuation des WC!

Certes, un rapide calcul permet de prévoir l’économie financière réalisée mais le but était surtout de pallier cette aberration d’utiliser de l’eau de ville pour nettoyer nos étrons et autres déjections! Ne donnons-nous pas le nom d’or bleu à cette importante et fragile ressource qu’est l’eau? Quel vil usage que celui-ci, n’est-ce pas?

Dans mon cas, l’installation fut assez simple et peu onéreuse.

Un cubi IBC de récupération, de préférence noir opaque pour limiter la prolifération d’algues.

Le cubi est relié à la descente d’eau du toit. Un pot de fleur en plastique garni d’ouate de perlon (dispo en magasin d’aquariophilie) est glissé dans l’ouverture de la cuve et permet de retenir les feuilles mortes et autres déchets charriés depuis la toiture. Bien entendu, un entretien régulier des gouttières et du filtre est nécessaire pour garder le système dans un état de propreté acceptable.

Le bouchon inférieur de la cuve est modifié afin de recevoir un robinet à boule (résistant au gel ici) . Dans mon cas et par facilité, j’ai choisi une liaison cubi–>wc en tuyau d’arrosage.

Pour préserver le système de chasse d’eau et éviter l’encrassement du réducteur de pression, il est préférable d’équiper le système d’une cartouche de filtration. Ici un modèle qui filtre à 80µm de maille.

L’alimentation en eau se fait par gravité; le point bas du cubi correspondant au point haut du réservoir du WC; pas d’hydrophore, pompe,… 100% autonomie!

Le trop-plein de la cuve ira rejoindre l’étang…On ne gaspille rien!

Pour éviter la prolifération des moustiques, l’embouchure du trop-plein est noyée et aboutit sous la surface de l’étang! Une mise à l’air est prévue car le système est relativement étanche à l’air également; de l’ouate permet le passage de l’air mais pas celui des moustiques!

Quelques chiffres:

  • économie en eau de ville escomptée: entre 10 et 12m³ par an
  • une réserve de 1000 litres me permettra une autonomie de +/- 1 mois sans précipitation.
  • la surface de toiture reliée au cubi est de 40m², cela signifie qu’une pluviosité de seulement 25mm/m² (25 litres) suffira à faire le plein! Le surplus est évacué vers l’étang qui représente une réserve potentielle de 35 000 litres.
  • amortissement en 18 mois dans mon cas et compte tenu du prix actuel de l’eau (et qui ne pourra qu’augmenter…)

Je me suis laissé la possibilité de rebasculer le système sur l’eau de ville en cas de gel des conduites d’eau de pluie ou de pénurie. Rien n’empêche bien entendu d’entreposer la cuve dans un endroit hors-gel en fonction de votre configuration!

Attention également que les 2 circuits doivent être totalement indépendants et non-communicants (même avec des vannes!) afin d’éviter les éventuels passages d’eau de pluie vers l’eau de ville!

Enfin pour terminer, j’en entends déjà certains me demander pourquoi je ne suis pas passé directement aux toilettes sèches? Moi, perso, je suis prêt à tenter cette expérience ultime de l’hygiène intime…Mais avec 2 adolescentes à la maison, la marge de négociation est assez mince! 😉

Facebook twitter reddit pinterest linkedin mail

3 reflexions sur “WC à l’eau de pluie

  1. PERNOT

    Salut Fred,

    Je fais pareil mais avec l’eau du puits.
    Et ce n’est pas parce que je pompe l’eau du puits que je la gaspille; par exemple, avant que l’eau chaude « n’arrive » au robinet je place un seau en dessous… pourtant les wc sont également alimentés par le puits… mais l’eau elle sert de tte façon.. et si c’est pas pr ljardin (qui est alimenté par le puits également)
    L’EAU est le bien le PLUS PRéCIEUX que nous « possédions » mais hélas tout le monde ne s’en rend pas compte et le gaspille; je ne compte pas le nombre de personnes qui m’ont déjà dit: « de l’eau y’en aura tjrs »…
    Bande d’INCONSCIENTS!!! (J’allais dire ignards…)
    BRAVO à TOI de montrer l’exemple…
    Ce qui m’énerve c’est qu’on a beau expliquer encore et encore, bien peu de personne en tiennent compte…
    Quelle planète allons ns laisser à nos enfants?
    ça mfait peur!

    MERCI FRED HALTE AU GASPILLAGE et là ya du taf!
    Chz nous, seule l’eau de la cuisine est alimentée via VEOLIA et de tte façon le captage est à 1km à vol d’abeille…
    Et l’avantage, c’est qu’on ne met pas de sulfate d’Alu ds lpuits…

  2. Dominique

    et pourquoi pas un wc sec ?

    car vous souillez de l’eau malgré tout …

    mais ce n’est que mon avis.
    Un wc sec et un peu de compostage rend rapidement à la terre ce qu’on lui emprunte.

    cordialement
    dominique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »