Poids des ruches pour l’hivernage

Voici bien une question récurrente: « quel poids doit faire ma ruche en fin de saison pour hiverner correctement? »


(pesée arrière d’une de mes ruches en fin d’hivernage: 10,25kgs. Ce qui donne +/-21kgs de poids total)

Je ne parlerai ici que pour mon cas, c’est-à-dire avec des ruches Nicot, dans ma situation géographique et avec mon type d’abeilles.

Il faut d’abord estimer le poids global de la ruche dans ma configuration hivernale:

Plancher+porte1,3 kg
Tiroir0,4 kg
Corps4 kg
Nourrisseur+cabochons (2)1,4 kg
Couvre-cadres bois2 kg
Toit1,4 kg
Partitions isolantes (2)0,55 kg
Cadres vides bâtis (8)4 kg
Abeilles (max ~ 20 000)2 kg
TOTAL~= 17 kg

Une ruche, dans cette configuration bien précise, pèse donc 17 kg la veille de son effondrement pour cause de famine! 😉

Ce poids assez précis permet dès lors d’estimer la quantité de réserves présente dans la ruche lors de la pesée et permet également d’envisager le scénario idéal à atteindre en fin de saison. On considère qu’une colonie normale aura besoin de 14-15 kgs de réserves pour passer l’hiver sereinement: le poids total à atteindre en début d’hivernage sera donc de 31-32 kg! Attention toutefois que les cadres de pollen pèsent aussi leur poids et qu’ils n’empêcheront pas la famine s’il ne reste qu’eux dans la ruche! Il est donc important d’estimer la quantité de pollen présente dans les cadres lors de la dernière visite automnale.

En prévoyant une marge de sécurité, 35 kg est sans doute un poids idéal à viser en fin de saison! Il est également bon de rappeler qu’une ruche trop lourde ne garantira pas un bon hivernage, que du contraire! Les abeilles hivernent sur des alvéoles vides et le miel doit se trouver en périphérie de la grappe (couronne de miel sur le dessus et côtés des cadres). Il est également bon de rappeler qu’une colonie doit arriver la veille de la miellée de printemps avec le minimum de réserves subsistantes afin d’éviter l’engorgement du nid à couvain et/ou la remontée de réserves dans les hausses!

Au niveau des moyens pour peser les ruches, la balance reste le moyen le + précis. Les pesées partielles (avant/arrière ou gauche/droite) donnent également une idée assez fidèle. Pour ma part, ayant un matériel standardisé et une certaine habitude, le sous-pesage rapide des ruches m’indique rapidement où elles en sont.

Inutile de rappeler l’importance d’avoir un matériel standardisé qui permet des comparaisons directes!


Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

3 reflexions sur “Poids des ruches pour l’hivernage

  1. Pingback: Balance connectée pèse-ruche - FRED L'APICULTEUR - Exometeofraiture

  2. busbocq

    Merci pour cette info, ayant moi même des ruches identiques aux tiennes,voila une précision qui me sera importante
    Cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »