Ensemencement par la méthode de l’upscale

On le sait tous, pour obtenir un bon miel crémeux sur des miels d’été parfois longs à cristalliser, rien de tel qu’un ensemencement avec un miel de texture fine (colza de préférence)! Et pour obtenir un résultat rapide et efficace, l’ensemencement doit se faire à concurrence de 10-15% du miel à traiter. Outre le fait que l’apiculteur n’est souvent pas assez prévoyant en gardant suffisamment du crémeux précédent pour traiter son miel d’été (ou qu’il n’en dispose tout simplement pas!), on peut aussi ne pas vouloir « couper » un miel monofloral avec un miel d’une autre origine.

Il y a heureusement une parade à ce problème! Il est en effet tout à fait possible de traiter un gros volume de miel (par exemple 200kgs) à partir d’un seul kg de crémeux par la méthode de l’upscale (littéralement « augmenter l’échelle »).

La méthode est simple à mettre en oeuvre. Dans un seau, on mélange à proportion égale, semence et miel à traiter: par exemple 1kg de chaque. Le miel est battu à la queue de cochon aussi souvent que possible et placé au frais (14°C=température optimale pour la cristallisation). Quand ces 2 kgs deviennent opaques, nacrés et épais, cela peut aller vite dans de bonnes conditions; 3-4 jours, parfois moins même, on y ajoute 2 kgs de miel à traiter et on recommence le processus de malaxage. On ajoute ensuite 4 kgs et ainsi de suite jusqu’à atteindre le poids de semence désiré. Cela permet d’atteindre rapidement (10-15 jours) les 25kgs de semence nécessaires pour traiter nos 200 kgs de miel de départ.

En résumé:

Miel d’été ensemencé prêt à être mis en pots (en évitant les pièges!)

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

9 reflexions sur “Ensemencement par la méthode de l’upscale

  1. PERNOT

    Salut Fred,

    Enfin des news de ta part, cela faisait un bout de temps…
    J’espère que tout va bien pour toi.
    Ici dans le 70, année catastrophique: quasiment pas de miel…
    A+
    Tony

  2. patrick lesueur

    En effet , il y a bien du temps que l’ on ne t’ avait entendu ! Et bien content , car tes conseils sont judicieux . La production est nulle en Isère !( du moins pour moi) Cordialement

  3. thery bastien

    on doit attendre combien de temps entre chaque malaxage ? Quel est le meilleur outil pour faire cela ? Un malaxeur a peinture ? Est qu’avec le miel de colza, on doit faire toutes ces étapes ou on peut direct malaxer nos 200g ?

    1. Fred l'Apiculteur Auteur de l'article

      Bonjour. Je vous conseille un malaxeur automatique pour un résultat satisfaisant, quoique pour 200g de miel… 😀 Et bien entendu, on ensemence pas le colza, vu que c’est lui la semence

      1. thery bastien

        Vous avez quoi comme malaxeur ? Automatique ou un embout sur une perceuse. Du coup pour le colza est que le peu malaxer directement dans le maturateur de 200 kg

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »